MAQUETTE JAPMODELS -KIT GMC BOFORS 2 DB - ECH 1/72

JAP GMC BOF 72

New product

MAQUETTE JAPMODELS -KIT  GMC BOFORS 2 DB - ECH 1/72

More details

28 Items

22,50 €

-10%

25,00 €

Add to wishlist

More info

MAQUETTE JAPMODELS -KIT  GMC BOFORS 2 DB - ECH 1/72

Le 22e FTA comprenait une batterie de commandement et 4 batteries de tir.

La batterie de commandement était articulée en une section de commandement, une section transmissions, une section ravitaillement, une section réparation, une section matériel et une section santé.

Chaque batterie de tir comprenait une section hors rang, deux sections de tir à 4 pièces et un groupe franc. 

Les autocanons de 40 mm sur G.M.C. du 22e Groupe Colonial de Forces Terrestres Antiaériennes

Le 16 septembre 1943, la 3e batterie d’artillerie coloniale de DCA légère, formation organique de DCA de la 2e Division française libre qui était venu du Tchad en protection de la colonne Leclerc sous le commandement du capitaine Lecole rejoignait Temara, à 14 km au sud e Rabat. Elle devait y constituer le noyau d’organisation et d’instruction du 22e Groupe Colonial de Forces Terrestres Antiaériennes.

Entre le 0 octobre et le 2 novembre, la nouvelle unité qui avait été placée sous l’autorité du chef d’escadron Lancrenon fit mouvement, par détachements successifs, pour aller s’installer au camp Cazes à Casablanca, sur la lande dominant le train d’aviation.

Les matériels et armements en dotation à l’époque étaient constitués de Jeeps, de Dodge ¾ t et 1,5 t, de camions Ford 3 tonnes ; quant aux pièces d’artillerie, elles comprenaient des 40 mm Bofors Mk1 et Mk2 tractés, et des autocanons de 40 mm sur châssis Chevrolet canadiens (type C.M.P.).

Entre le 17 et le 19 novembre, l’unité suivit sa première école à feu en compagnie du 25e Groupe colonial de FTA. L’entraînement s’effectuait sur une manche d’étoffe remorquée par un Léo 45 passant à 700 m d’altitude et de distance.

C’est à cette époque que l’étude de l’adaptation du canon de 400 sur châssis long  G.M.C. 6x6 de 2,5 t (CCKW 353) fut lancé. Cette idée était motivée par le fait que les nouveaux véhicules perçus étaient désormais des  G.M.C. .

Le 24 novembre, il fut procédé au déséquipement d’un G.M.C.(immatriculé 415920) et à son envoi dans une entreprise locale, la société de métallurgie Barbier, pour le montage d’un tube de 40 mm sur le véhicule. En décembre, l’engin commença ses premiers essais au champ de tir d’Aïn Diab. Les tirs furent effectués dans diverses configurations ; sur roues avec frein de roues posé et serré, sur vérins avec roues au sol et dégagées. 60 coups furent tirés au total. Le 13 décembre, les essais étaient poursuivis au champ de tir de Mediouna où 64 coups furent alors tirés.

Après que 154 coups eussent été tirés, l’engin fut entièrement examiné. Au démontage, aucun travail anormal ne fut décelé dans l’appareillage construit. Le 2 décembre, le chef d’escadron Lancrenon, accompagné du capitaine adjoint et du lieutenant Massiah, présentait l’autocanon G.M.C. au major Luchenbach, adviser (conseiller américain) de la division. Deux jours plus tard, ce furent des officiers de l’Us Ordnance Corps qui auront le loisir d’examiner le nouveau modèle d’autocanon. Fin décembre, des tirs complémentaires furent effectués à Alger, sur le champ de tir d’Hussein Dey, et à Guystville devant les autorités françaises et américaines.

Le 12 janvier 1944, le général Leyer décidait la transformation de 16 Bofors du groupe en autocanon. Dès le 17, les travaux d’adaptation portant sur 3 pièces étaient entamés à l’Etablissement Principal du Service du Matériel (EPSM) de Casblanca. A la mi-avril 44, 14 autocanons étaient alors en service, dont 8  à la 1e batterie et 6 à la 2e.

Le 26 avril, deux wagons de matériels arrivèrent en gare d’Oran en vue de permettre la transformation des 3e et 4e batteries. Le jour même, les travaux commencèrent à l’ EPSM d’Oran. Le 4 mai, les derniers autocanons quittaient l’EPSM et rejoignaient directement les aires d’embarquement pour le Grande-Bretagne. La 2e D.B.  ayant reçu l’ordre de quitter l’AFN pour intervenir sur le théâtre d’opérations européen. Arrivé en Angleterre, le 22e Groupe continua son entrainement tout le long des mois de juin et juillet.

Fin juillet, le Division embarqua pour la France. Elle arriva en fin d’après-midi du 31 de ce mois, devant les côtes de Normandie. Les bâtiments transportant la 2e D.B. mouillèrent devant Utah Beach. Le 1er août, le débarquement commença.

Reviews

No customer reviews for the moment.

Write a review

MAQUETTE JAPMODELS -KIT GMC BOFORS 2 DB - ECH 1/72

MAQUETTE JAPMODELS -KIT GMC BOFORS 2 DB - ECH 1/72

MAQUETTE JAPMODELS -KIT  GMC BOFORS 2 DB - ECH 1/72